poniedziałek, 16 Wrz 2019

 

Le village de Lubla est situé dans la partie sud du territoire appelé Pogórze Strzyżowskie. Il se trouve entre deux rivières: Wisłok et Wisłoka, à 12 km au nord-est de Jasło et sur la route de Frysztak. Le pays est connu pour ses jolis paysages et la nature intacte. Dans le village même il y a beaucoup d’endroits qui valent un détour et qui laissent aux touristes des souvenirs inoubliables.

Les premières traces humaines sur le terrain de Lubla datent de l’ère néolithique. Les découvertes de l’ère de fer et du Moyen Age, ainsi que sources écrites plus tardives, prouvent aussi le développement des habitations sur ce terrain.

Actuellement le village appartient au district de Strzyżów dans le département (voïvodie) des Basses-Carpates. La paroisse appartient au décanat de Frysztak dans le diocèse de Rzeszów.

Pour la première fois le village de Lubla est mentionné en 1185. Cette année Mikołaj de Bogoria l’a offert aux Cysterciens de Koprzywnica. En 1796 il a été enregistré dans la propriété imperiale de la famille Habsburg. En 1808 le village a été vendu par le gouvernement autrichien à Jean-Baptiste Rogoyski. Un des propriétaires de Lubla a été aussi Jędrzej Rogoyski, l’auteur de l’ouvrage „Mon journal”, racontant la vie quotidienne de la noblesse de cette région. En 1862 le village a été acheté par Ludwin Dzianott. La demeure à Lubla est restée la propriété de la famille Dzianott jusqu’à l’année 1946.

L’école paroissiale à Lubla a été fondée en 1595. Les sources écrites soulignent qu’elle se trouvait dans la maison privée de l’organiste de la paroisse. La nouvelle école était construite au XIXème siècle sur le terrain de l’ancien cimetière. Elle a été transformée par la suite en Maison d’Enseignant. Le bâtiment actuel de l’école Saint Jean Kanty se trouve à l’endroit même de la demeure de la famille Dzianott, entièrement détruite en 1944. A Lubla se trouve aussi la Filiale de la Bibliothèque Communale Publique de Frysztak, crée en 1957, qui a à sa disposition actuellement presque 8 000 ouvrages.

Dès le début du XXème siècle dans le village se trouvaient: une association d’agriculteurs, des sapeurs-pompiers, des ateliers artisanaux, une salle de lecture. En 1914 une partie du village était brûlée par des troupes autrichiennes.

Pendant l’occupation allemande la propriété de la famille Dzianott était un maillon important dans la chaine de la Résistance avec l’état-majeur de l’Armée Nationale (AK) situé à Frysztak. Le Père Walenty Jasionowski de Lubla était Aumônier de l’Inspectorat AK de la Région Podkarpacie.

La paroisse de Lubla est mentionnée pour la première fois en 1277. Elle a surement existé plus tôt, mais il est difficile de connaître exactement l’année de sa création.

A Lubla nous pouvons admirer l’église Saint Nicolas, une de plus belles églises gothiques en bois de la région. Elle a été construite au XVème siècle par Nicolas Grot, l’abbé des Cisterciens de Koprzywnica. En 1793 une tour a été rajoutée. Elle a été détruite pendant la guerre en août 1944. Elle a été reconstruite en 1995 grâce au père Franciszek Podolski. L’église a été rénovée plusieurs fois – entre autres en 1778, 1838, 1862, 1922, ainsi qu’après la Seconde guerre mondiale. Actuellement, à partir de 2003, grâce au curé Julian Bartnik, il y a des travaux de rénovation qui lui rend son aspect initial.

L’autel principal est de style baroque et les autels latéraux viennent du début du XVIIIème siècle.

Les tableaux sont particulièrement intéressants: Misericordia Domini du XVème siècle, le tableau gothique situé sur l’autel en partie gauche de l’église, les deux autres tableaux gothiques Mère de Dieu - la Reine des Anges avec Enfant et de Saint Nicolas se trouvent dans l’autel principal, ainsi que celui de Ste Anne avec Marie et l’Enfant et de St Joachim dans l’autel de la partie droite de l’église.

Dans l’autel de la partie gauche de l’église se trouve antependium du baroque représentant Jésus en couronne d’épines et la mort de saint Stanislas. Sur une poutre de couleur arc-en-ciel figure la croix du XVIIème siècle ainsi que chandeliers en forme des anges de style rococo. La chaire de 1778 (rococo), riche en décorations sculptées et le confessionnal du XVIIIème siècle sont des éléments importants de l’église. Sur le mur du sud de la tour du clocher il y a la tête de Jésus, commémorant un événement qui se produit en 1945 : une explosion a détruit la croix, mais la tête du Crucifié, miraculeusement épargnée, s’est enfoncée dans le mur en bois.

La sculpture la plus précieuse qu’on peut voir à l’église est la figure de la Vierge Immaculée du XVIIIème siècle montrant l’influence du baroque italien.

Dans le clocher près de l’église se trouve la cloche gothique du XVème siècle.

 

Une attention particulière sur le terrain de Lubla attirent les quatre petites chapelles faisant partie d’une petite architecture sacrale. L’une d’elles est la petite chapelle du XIX s. sur le terrain du Bois d’hêtres. L’autre ayant des caractéristiques néogothiques se trouve à droite du carrefour de la route Jasło-Frysztak et la route menant à l’église. Une petite chapelle

lieu-dit Sośnina attire aussi l’attention, à la frontière de Niepla, tout comme la petite chapelle en bois sur la route Jasło-Frysztak dans la partie sud du village.

Lubla grâce à son monument - l’église en bois, grâce à son histoire et sa magnifique situation géographique est un village intéressant à visiter et même pour y rester plus longtemps. Cela est une occasion pour mieux connaître son histoire et le fonctionnement du village et de la paroisse, qui sont les plus âgés dans cette contré de Basses-Carpates, et méritent vraiment notre attention.

tłum.:Alicja Indyk

 

Menu strony




Raj księdza Juliana


stat4u